Masse salariale : comment la calculer et la gérer ?

La masse salariale fait partie des plus grosses dépenses d’une entreprise. Il convient de la gérer efficacement pour la maîtriser et éviter un surcoût qui pourrait impacter le chiffre d’affaires. Découvrez comment faire après un petit rappel de ce qu’est la masse salariale. En poursuivant votre lecture, vous trouverez aussi des moyens pour la calculer. 

En quoi consiste la masse salariale ?

L’INSEE donne une définition plutôt claire de la masse salariale en disant « le cumul des rémunérations brutes des salariés de l’établissement, hors cotisations patronales ». D’après cette définition, elle comprend généralement trois éléments à présenter dans un tableau de bord masse salariale :

A lire également : Agence marketing à Aix-en-Provence : une collaboration créative chez X Designs

  • Salaires de base ;
  • Primes ;
  • Cotisations salariales.

Les salaires de base désignent les rémunérations proposées tous les mois en fonction des heures travaillées. Les primes, quant à elles, sont les bonus proposés par l’employeur en reconnaissance d’un travail bien fait ou d’une augmentation de la productivité, entre autres. En ce qui concerne les cotisations sociales, elles concernent les sommes soustraites du salaire brut et versées à l’URSSAF ou à d’autres organismes comme pour la retraite.

Comment calculer les masses salariales ?

La masse salariale se calcule différemment en fonction de sa nature : sociale, comptable ou budgétaire. La première désigne toutes les sommes déclarées aux organismes sociaux à travers la DADS ou la déclaration annuelle des données sociales. Pour ce cas précis, le calcul s’effectue simplement en totalisant les salaires soumis à une charge sociale.

Dans le meme genre : Quels sont les avantages de la gestion de projet dans le secteur de l’industrie cinématographique ?

La masse salariale est le paramètre permettant d’avoir une visibilité sur l’ensemble des coûts des rémunérations d’une entreprise. Pour l’obtenir, vous devez prendre en compte et additionner la somme des salaires bruts, les charges patronales, les provisions congés payés et les avantages en nature.

Pour la masse salariale budgétaire, elle s’obtient à partir des salaires bruts, des charges patronales et des indemnités de licenciement. Le résultat vous permet d’anticiper les changements à venir comme l’augmentation des salaires.

Quel outil pour gérer efficacement ce paramètre ?

L’un des principaux outils utilisés pour gérer la masse salariale est le tableau de bord RH. Aussi appelé tableau de bord social, ce dispositif permet d’avoir une vue d’ensemble sur les dépenses relatives aux rémunérations, sur leurs évolutions et sur les éventuelles anomalies.

En effet, le tableau de bord RH renferme toutes les données concernant les formations, les accidents de travail, les recrutements, les turnovers et beaucoup d’autres notions. Toutes ces informations facilitent la détection de problèmes et des points à améliorer, notamment. Leurs analyses conduisent aussi à l’identification d’une stratégie d’amélioration ou de gestion pour éviter les surcoûts, notamment.

Quels sont les avantages à utiliser un tableau de bord RH ?

L’utilisation d’un tableau de bord RH pour la gestion de la masse salariale permet de profiter de nombreux avantages. L’un d’entre eux est la visualisation rapide et synthétique des dépenses et de la situation des salariés. Cette visualisation permet de suivre l’évolution de la situation en interne, surtout les performances des stratégies en place ou les problèmes à régler. En même temps, elle améliore la réactivité de votre équipe RH.

En effet, les informations affichées vous permettent d’anticiper les éventuels problèmes. Vous avez aussi la possibilité de développer d’autres stratégies pour motiver les salariés, réduire le turnover et les démissions.